MISSION D’EVALUATION DE DEGATS ENREGISTRES DANS LA CHEFFERIE DES WAGONGO, TERRITOIRE DE MAHAGI SUITE A L’INONDATION DU LAC ALBERT

MISSION D’EVALUATION DE DEGATS ENREGISTRES DANS LA CHEFFERIE DES WAGONGO, TERRITOIRE DE MAHAGI SUITE A L’INONDATION DU LAC ALBERT.

 Mahagi le 10 Janvier 2020 (caritasmahagi.org). Depuis la fin de l’année 2019, les chefferies des Mukambo et Wagongo connaissent une situation d’inondation qui affecte d’une manière assez particulière les camps de pêche. Informée de l’alerte, la Caritas Développement Mahagi-Nioka, à travers son bureau des urgences a dépêché une équipe pour aller s’enquérir de la situation sur terrain. Cette mission les a conduits dans les camps de pêche se retrouvant dans la chefferie des Wagongo en territoire de Mahagi, Province de l’Ituri.

Voici les villages qui ont été visités : KOLOKOTO, PONGO I, PONGO II, WI KIDI I, WI KIDI II, UMOYO, CARITAS, PAMAYA, URII 1, URII 2, ADJI 1, ADJI 2, ADU et ARUKO.
                                                Constants sur terrain
  • Dans le secteur intrant de pêche : 346 pirogues emportées et/ou bloquées par cette végétation appelée « Nénuphars », des filets emportés dont l’inventaire est en cours,
  • Dans le secteur de la santé : l’inondation a amené avec elle une sorte de végétation étrange. Cette végétation constitue pour les communautés un endroit de multiplication des moustiques. Le milieu ne dispose que de deux structures sanitaires qui répondent aux normes et pourtant distances l’une de l’autre. D’où on fait recours à des pharmacies avec des acteurs qui œuvrent seulement avec un but commercial.
  • Dans le secteur de l’agriculture :Jusqu’à la date du 09 janvier 2020, 480 personnes ont été victimes de perte de leurs produits champêtres constitués essentiellement de Manioc, riz, cultures maraîchères (tomates, aubergine), bananier, maïs, palmier à huile. Selon le responsable du service de l’agriculture, pêche et élevage du territoire de Mahagi rencontré sur place, entre 150 et 300 hectares de cultures sont partis. Les villages touchés sont ceux de la plaine de Mahagi-Port allant du Camp de pêche d’ADJI jusqu’à KOLOKOTO à la frontière avec l’Ouganda.
  • Dans le secteur de l’Hygiène et Assainissement 441 douches et latrines dont les unes inondées et les autres écroulées. Ceci expose très sérieusement ces communautés à des risques de maladie de mains salle. L’eau qui stagne présente aussi un danger car devient aussi un endroit de multiplication de moustique.
  • Dans le secteur de l’abri :Au total 1066 maisons inondées parmi lesquelles celles en pisé, en bambou et en brique.
 
                                                 Souhait des personnes victimes
Vue la période qu’ils approchent mais aussi la situation de catastrophe qui continue, si on peut leur fournir d’assistance urgente en terme de moustiquaire imprégnée d’insecticide, bâches pour les abris, douches et latrines, médicaments de premières nécessités.
Cette évaluation a été faite par l’équipe de la Caritas Mahagi, appuyé par les Autorités locales de Wagongo et les différents chefs de Camps de pêche de cette chefferie.

Il est à noter que ces données ne sont pas définitives car la situation change ou évolue au jour le jour. Il faut noter que ces personnes sont restées encore sans assistance jusqu’à présent.