CDM : Projet de mise en place des activités de réponse rapide en nutrition et wash aux personnes affectées par les déplacements de population dans la zone de santé de Mahagi avec l'appui de l'UNICEF

Depuis le 24 décembre 2019, la situation sécuritaire et humanitaire dans le territoire de Mahagi, province de l’Ituri connaît une dégradation inquiétante avec la multiplication des attaques des localités par des « assaillant ». Ces attaques se caractérisent par des tueries, des pillages des biens, des incendies des maisons et des blessures des personnes. Cette situation a forcé des milliers des personnes à se déplacer hors de leurs villages.

Des milliers des personnes se sont dirigées vers les coins encore stables du territoire de Mahagi, parmi lesquels les localités ou aires de santé de la zone de Mahagi. Il s’agit notamment des aires de santé de Mahagi-douane, Akonjkani, Alego, Mahagi-Etat, Wiri, Mungere, Mahagi-mission, Avere, Mahagi-Anglican, Parombo, Ambere, Tilal, Kabassa, Jupawisa, Ulyeko, Pono, Paicing-keno, Jupudera.

Les personnes déplacés se trouvant dans cette zone de santé proviennent des différentes chefferies, notamment Walendu-Watsi, Panduru, Djukoth 2, Ang’al 2 et de localités attaqués au sein de la même zone de santé.

Suite aux alertes sur les mouvements des populations dans cette partie du territoire de Mahagi, une mission d’évaluation rapide a été menée par les organisations humanitaires ADRA, PPSSP et Caritas Mahagi.

Le rapport d’évaluation rapide multisectorielle réalisé dans cette zone de santé représente des besoins dans tous les secteurs : sécurité alimentaire, AME, Abri, Santé et nutrition, wash, protection et éducation.

Quelques acteurs humanitaires se positionnent à partir du mois de juin 2020 pour apporter des réponses dans certains secteurs. Il s’agit de PAM et AAA dans la sécurité alimentaire, PPSSP dans le secteur AME/Wash, MEDAIR dans le secteur Santé-Wash.

Suivant le rapport d’évaluation réalisé dans la zone de santé de Mahagi, plusieurs problèmes ont été relevés dans le secteur wash. Parmi lesquels la faible couverture en eau potable (point d’eau non aménagé) dans les villages d’accueil ; insuffisance des latrines hygiéniques dans les villages d’accueils, absence des dispositifs de lavage des mains dans les familles d’accueil, le faible taux de couverture de trous à ordure dans les ménages d’accueil et centre collectif, prévalence de diarrhée chez les enfants de moins de 5 ans et de cas de nutrition.

Au regard de ce tableau des besoins humanitaires, que la CDM planifie l’aménagement de deux forages mécaniques ci-dessous dans deux aires de santé de la zone de santé de Mahagi (Mahagi-Mission et Akonjkani) dans la province de l’Ituri en RDC.
 
Ir. Faustin MUNGUTSI